bandeau 1


Lettre d'information :

Vente frauduleuse de calendriers SICTOM

Des personnes se présentent pour vendre des calendriers au nom des agents du SICTOM.

Les agents du SICTOM ne vendent aucun calendrier.

Le livre "Corbelin: d'hier et aujourd'hui"

Disponible à la vente au prix de 20€, directement à la médiathèque ou sur commandeLivre corbelin
à l'agence postale communale ou à la mairie aux horaires d'ouverture habituels.

Coupures d'électricité

Enedis a prévu de réaliser sur le réseau de distribution des travaux qui entraîneront une ou plusieurs coupures d’électricité le 9 novembre 2017 de 08h30 à 11h30.

Quartiers: 351-447 avenue des Frères Guiguet, Bois Vion, 141 rue Pompeien Piraud, 868 route du ginard, La Porte

  • 23 Nov 2017

    Rain 14°C 10°C

  • 24 Nov 2017

    Scattered Showers 12°C 8°C

Paroisse

Historique

Fondation du prieuré

 

egliseanc

Eglise et prieuré sont  étroitement liés dans l’histoire de CORBELIN. De 1129 jusqu’au Concordat de  1801, la paroisse appartient au Diocèse de BELLEY. En effet, en 1129, l’évêque de Belley, PONCE DE BALMEY, fonde un prieuré et le confie à  des Augustins de l’Ordre des chanoines de SAINT-RUF, ordre fondé en 1039 à Avignon. Dans le département de l’Isère, on compte une quarantaine de prieurés qui dépendaient de l’abbaye de Saint-Ruf. Du prieuré de CORBELIN dépendent les églises de St-Barthélemy de Faverges, de St-André  d’Avolin, de Romagnieu et de St-Symphorien de la Bâtie-Mongascon.


Le premier prieur de CORBELIN se nommait CORBEL. Certains y verraient l’origine du nom de notre village… Détruit, incendié à plusieurs reprises, le prieuré fut reconstruit et modifié au cours des siècles, avec toute la résolution que peut donner la foi. En 1640, on érige une petite église (315 m²) sur l’emplacement d’un édifice plus ancien, vraisemblablement ruiné par les Guerres de religions. Orientée au levant, l’église touche au midi les bâtiments et les dépendances du prieuré, et de tous les autres côtés, elle est entourée par le cimetière. Dans le chœur se trouvent le maître-autel placé sous le vocable de Notre Dame de la Compassion, patronne de la paroisse, et le tombeau des prêtres desservants. A droite, au fond de l’abside, on accède à la sacristie, engagée dans les dépendances du prieuré (ancien Musée municipal François GUIGUET).

 

L'église

 

Plusieurs chapelles sont alors fondées, dans l’église, par la famille des Virieu-Beauvoir, marquis de Faverges et par les Seigneurs de Champlevé (maison actuelle COUTHON-TACONNET) où ils avaient aussi leur tombeau. Le Sieur Bernard Portin, de la famille des Portin de la Porte, avait également son tombeau dans l’église. L’église est consacrée par l’évêque de Belley, Monseigneur PASSELAIGUE, le 26 juillet 1640, au retour de sa visite pastorale à Thuellin. Il ne subsiste de ce monument que le chœur et le clocher.


En 1695, le prieuré est restauré, grâce à un généreux donateur, le seigneur Joseph Gratet de DOLOMIEU, qui fut prieur de 1678 à 1728. Dans la cour intérieure, à l’étage, une inscription atteste encore de son œuvre : « Au Seigneur très bon, très grand, et à la Bienheureuse Vierge Marie, mère de Dieu. En l’an du Seigneur 1695, ce petit couvent, presque entièrement détruit depuis des siècles, a été restauré et décoré avec les deniers personnels du noble Seigneur Joseph Gratet de Dolomieu, membre du Clergé de Lyon et aussi théologien bachelier de la faculté de Paris, afin qu’on se souvienne de lui pour toujours ».



La paroisse

 

On ne connaît pas la date de création de la paroisse, qui est certainement très ancienne comme le sont toutes celles des paroisses rurales de France, dont l'apparition se situe au 3ème siècle. Son existence est mentionée en 960.

On sait par contre qu'à partir de la fondation du prieuré en 1129 par les chanoines de Saint-Ruf, c'étaient les chanoines eux-mêmes qui assuraient la charge paroissiale. A Corbelin, il y a avait, auprès du prieur, un sacristain qui remplissait la fonction de curé.

 

Dans les années 1600, la paroisse est dotée d'un curé indépendant du Prieuré ; le prmeier connu est Charles Rintex en 1671. Puis à partir de 1675, date à laquelle débutent les registres paroissiaux archivés, la paroisse de Corbelin verra se succéder 20 curés jusqu'en 1999, dont certains ont effectué des ministères de durée exceptionnelle, comme Jean Perroncel curé de 1675 à 1730.

Ces curés indépendants du Prieuré ont eu leur presbytère :

   - le premier se situait à côté de l'église, dans l'immeuble aujourd'hui transformé et aggrandi à l'extrémité du passage Sainte-Anne. Il y demeurera près de deux siècles, jusqu'en 1833, date à laquelle le presbytère a été transféré dans la propriété Falatieu, à l'emplacement actuel de l'Hôtel de Ville et du groupe scolaire.

   - le deuxième presbytère eut une existence plus courte, jusqu'en 1907, date de son rachat pour la construction de l'Hôtel de Ville, et de son installation au rez-de-chaussée du Couvent des Soeurs de la Providence, attenant à l'église.

   -  le troisième presbytère sera le dernier jusqu'à ce que la paroisse n'ait plus de prêtre à demeure, en 1978.

 

 

Création de la paroisse

 

En 1773, la bulle du pape Clément XIV sécularise l’Odre de Saint-Ruf et le prieuré devient paroisse en 1774 ; les biens du Prieuré de Notre-Dame de CORBELIN furent unis à ceux du séminaire de Belley.  A la Révolution, les chanoines quittent définitivement CORBELIN. Il faut laisser passer la tempête révolutionnaire et attendre le Concordat de 1800 pour voir la paix religieuse rétablie.

 

En 1810, l’Evêché de Grenoble acquiert les bâtiments du prieuré. Le 18 mai 1882, il érige la Congrégation des Sœurs du Tiers-Odre de la Pénitence de Saint François à Corbelin. Le lendemain ont lieu la première visite canonique et la nomination de la Supérieure, Amélie Patricot, Sœur Thérèse en religion.


De 1854 à 1865, d’importants travaux d’agrandissement et de surélévation du clocher sont entrepris, l’église du XIIe siècle s’avérant trop petite (CORBELIN compte alors 2.000 habitants). Une délibération du « Conseil de Fabrique » en date du 16 avril 1872 constate l’achèvement des travaux ; l’église présente alors son aspect actuel.


On continue cependant l’embellissement intérieur : 3 autels, une table de communion en pierre blanche, installation des boiseries du chœur (en provenance de l’ancienne église de Bourgoin), du chemin de croix. Monseigneur FAVA, évêque de Grenoble la consacre le 2 juin 1878.


Le prieuré est donc devenu couvent. Les sœurs sont infirmières, institutrices, et leur vie est liée à celle du village. En 1898, elles fondent une école privée de filles. En 1958, elles quittent définitivement le prieuré qui sera racheté par la commune en 1972 pour être transformé en logements individuels.

 

En 1999 intervient la restructuration paroissiale du Diocèse de Grenoble, créant 51 paroisses (pour 500 environ auparavant).

Corbelin devient alors l'un des 27 clochers de la Paroisse Saint-Pierre du Pays des Couleurs.

La paroisse aujourd'hui

 

Sous le nom de Paroisse Saint-Pierre

du Pays des Couleurs, la nouvelle paroisse est

grande : 40 km du nord au sud !

Elle regroupe 23 villages d'une population totale

d'environ 26 000 habitants.

On y trouve 27 Cloches qui se sont regroupés en 

5 relais d'Eglise de taille plus humaine.

 

Son siège se trouve à Morestel :

      Paroisse Saint-Pierre du Pays des Couleurs

      La Mission

      211, rue Auguste Ravier

      38510 Morestel

      Tél. : 04 74 80 08 52

      Fax : 04 74 80 45 77

      Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

 carte paroisse

 

Pour tout renseignement, pour toute demande de baptême ou de mariage, s'adresser aux permanences qui se tiennent dans les trois pôles de la paroisse :

 

 LES AVENIERES

Salle paroissiale                Jeudi : 9h - 11h

4, rue Saint Pierre              Samedi : 10h - 11h

04 74 33 60 28                  

                                               

                                                                                                                                                                                      

 

 MORESTEL

Mission                                 Lundi : 9h30 - 12h

211, rue Ravier                    Mardi : 9h - 12h 

04 74 80 08 52                    Mercredi : 9h - 12h

                                               Jeudi : 9h - 12h / 14h - 18h

                                               Vendredi : 9h - 12h

                                               Samedi : 9h - 11h

 

 

 MONTALIEU

Presbytère                            Jeudi : 14h - 17h30

32, rue Jouvenet                 

04 74 88 50 68                    

                                               

 

 

 

Pour prendre rendez-vous avec le Père Sillon, appeler impérativement le jeudi après-midi entre 14h et 18h à la Mission, au 04 74 80 08 52.

Services

En ce qui concerne plus particulièrement le Clocher de Corbelin, on peut s'adresser directement à :

 

   - pour information à caractère général : Danièle GUILLET, correspondant de Clocher, 04 74 88 94 50

   - pour l'organisation de funérailles : Simone MONIN, 04 37 05 21 54

   - pour l'organisation pratique de baptêmes : Michèle BERGER, 04 74 88 95 40

   - pour l'organisation pratique de mariages : Jean GUILLET, 04 74 88 94 50

   - pour des demandes d'intention de messes : Juliette FIARD, 04 74 88 98 24

   - pour des questions financières : Paul RAVIER, trésorier, 04 74 88 98 93

                                                                 Maryse CHEVALLIER, trésorière adjointe, 04 74 88 93 25

 

Horaires de messe à Corbelin : une feuille mensuelle des messes de la paroisse est affichée dans le tambour d'entrée de l'église, ouvert tous les jours.